Êtes-vous en mesure de maîtriser les GHG?

December 11, 2018 Brendan Ellingham

Jusqu’à récemment, le comté de Miami-Dade avait les mains pleines de graisse. En effet, entre 2007 et 2012 dans cette localité, des égouts au rendement déficient ont entraîné des débordements dans les milieux environnants totalisant 50 millions de gallons. Un état de fait qui a attiré l’attention de la Environmental Protection Agency (EPA) qui a alors sévi en invoquant la loi de protection de l’eau, le Clean Water Act. Conséquemment, à la suite d’une décision juridique, le comté de Miami-Dade a dû débourser 1 million de dollars en sanctions civiles, assumées en parts presque égales par le gouvernement fédéral et celui de l’état. De plus, le règlement a exigé un important investissement, estimé à 1,6 milliard de dollars, destiné à la réfection du réseau d’égouts défaillant. Toutefois, après avoir examiné d’un œil nouveau les technologies d’interception de la graisse, ainsi que leur application, le comté de Miami-Dade s’est actuellement hissé au rang de modèle.

 

Tous les réseaux d’égouts des zones densément peuplées voient leur capacité de traitement des eaux usées subir d’importantes contraintes de la part des gras, des huiles et de la graisse (les GHG). Ainsi, les bouchons et les débordements réguliers entraînent des refoulements et des rejets d’eaux non traitées. Pour les municipalités, le coût de l’élimination de ces blocages se chiffre à des millions. Afin de s’attaquer au problème et de se conformer au règlement de la EPA, Miami-Dade a conçu et mis en application l’ordonnance la plus complète en Amérique du Nord en matière de GHG. Désormais, aux points d’entrée d’eaux usées et de graisse dans le réseau municipal, on ne doit mettre en place et faire fonctionner que des dispositifs de contrôle des GHG qui répondent aux normes les plus sévères de service de la gestion des ressources environnementales de Miami-Dade. En plus des protocoles régissant les champs de la construction, de la conformité, de l’inspection et de l’application des règlements, on a élaboré des normes touchant la gestion, l’entretien et l’exploitation.

 

La gamme d’intercepteurs de graisse hydromécaniques (IGH) EnduraMD permet au secteur de la restauration de Miami-Dade de satisfaire de manière efficace aux exigences en matière de conformité GHG. Après avoir été le premier à recevoir une certification d’efficacité d’élimination de 99 %, l’IGH d’Endura a pu faire homologuer plus de 5 solutions conformes au profit de ce marché en constante évolution. Pour empêcher le rejet des GHG, un IGH s’appuie essentiellement sur la différence que présentent les eaux usées et les GHG en matière de densité relative. Ainsi, au lieu de laisser la graisse pénétrer dans le réseau d’égouts, l’appareil la retient en vue de son éventuelle élimination.

 

La possibilité d’isoler de façon efficace les GHG des eaux usées, particulièrement en situation de haut débit, se révèle d’une importante critique pour les zones urbaines. Les réseaux d’égouts vieillissants résistent mal aux pressions exercées par les bouchons ou la diminution du débit des eaux usées. Non seulement est-ce un fardeau énorme pour les ressources des municipalités, mais les inondations qui en découlent peuvent nuire aux entreprises, en plus de représenter un danger pour la santé des résidents. Par contre, pour les sociétés telles qu’Endura, ce défi offre des possibilités. Les organismes de règlementation comme la EPA, ainsi que les municipalités aux budgets déjà limités, accentuent la pression sur les villes pour les inciter à moderniser leurs normes de protection environnementale. La comparaison suivante montre bien l’impact de ce nouveau modèle de règlementation révolutionnaire. La version la plus récente de l’ordonnance du service de la gestion des ressources environnementales de Miami-Dade sur le contrôle des GHG exige que les intercepteurs de graisse restreignent le rejet de GHG à moins de 100 mg par litre d’effluents. Des études menées auprès d’autres villes ont révélé des taux de rejets atteignant plus de 10 fois ce niveau. Cette situation laisse entrevoir la croissance des besoins en intercepteurs de graisse novateurs et efficaces afin de garantir une propreté et une sécurité accrues des eaux usées.

 

Chez Endura, nous croyons que l’interception représente la meilleure défense. C’est pourquoi nous œuvrons, en collaboration avec les villes, les municipalités et les organismes de règlementation de partout au pays, à la conception de solutions à long terme qui profitent à l’ensemble de la communauté.

 

EnduraMD est une marque déposée.

Previous Article
Voici pourquoi il est important de mettre la graisse à sa place.
Voici pourquoi il est important de mettre la graisse à sa place.

La graisse exerce sans répit une pression considérable sur les réseaux d’égouts.

Next Article
Évoluer avec son époque : les ordonnances en matière de GHG
Évoluer avec son époque : les ordonnances en matière de GHG